Les robots logiciels automatisés et intelligents peuvent aider les institutions financières à relever les défis externes en augmentant l’efficacité et la qualité de leurs processus. Pour les banques traditionnelles, il est de plus en plus difficile de générer des revenus adéquats. C’est le cas pour les modèles d’entreprise axés sur les activités traditionnelles de dépôt et de prêt. Les causes de ces difficultés sont la faiblesse persistante des taux d’intérêt et la forte pression sur les coûts. Cette situation est due à l’augmentation des exigences réglementaires et à la forte concurrence. Selon des experts, un client sur trois dans une banque allemande obtient des services financiers en dehors de la banque. Les robots logiciels automatisés et intelligents sont conçus dans une idée d’automatisation pour les aider ainsi que les caisses d’épargne. Ils leur serviront pour relever ces défis externes en augmentant l’efficacité et la qualité de leur paysage de processus.

Automatisation des chaînes de processus manuels comme objectif

Dans presque toutes les entreprises du secteur financier, il y a une multitude d’activités manuelles qui peuvent être retracées. Ces activités sont liées à des paysages de systèmes hétérogènes, à des interfaces différentes, à un support système insuffisant et aux solutions de contournement qui en résultent. Ces processus conduisent souvent à des goulets d’étranglement coûteux en temps et en argent dans les activités opérationnelles. Un désavantage concurrentiel particulier apparaît lorsque les processus entraînent des retards et des erreurs dans l’interaction avec les clients. Pour rester compétitives, une solution s’ouvre aux banques en envisageant l’automatisation par des robots logiciels et leur intégration dans les opérations. Comme les exigences des clients sont de plus en plus nombreuses et la pression des coûts est énorme, il faut opter pour une solution de rapidité. Ces robots logiciels peuvent être la solution, car ils peuvent fournir des résultats de travail de haute qualité dans un délai flexible. C’est pourquoi l’automatisation des processus assistée par robot devrait faire partie intégrante de la stratégie de numérisation des banques.

Que peuvent faire les robots logiciels et comment utiliser directement leurs avantages ?

Le terme “automatisation des processus robotisés” (RPA) désigne les logiciels et les algorithmes qui permettent d’automatiser des processus et des activités répétitifs.  Ces derniers sont basés sur des règles, avec peu d’efforts, ce qui permet d’améliorer à la fois l’efficacité et la qualité des flux de travail dans un délai très court. Les robots logiciels représentent des travailleurs virtuels et émulent les activités d’un travailleur humain sur un ordinateur. Pour cela, ils utilisent exclusivement les interfaces utilisateur existantes et les systèmes de connexion existants. Étant donné que ni les systèmes sous-jacents, ni l’infrastructure existante, ni les processus existants n’ont besoin d’être adaptés, les délais de mise en œuvre sont courts.   Les activités manuelles et répétitives peuvent être réalisées beaucoup plus rapidement, de manière plus rentable et avec un taux d’erreur négligeable à l’aide de robots logiciels, se prêtent principalement à l’automatisation. Ces robots vous offriront : l’intégration, la vérification, la préparation et la fusion de données provenant de différents systèmes. En outre, les robots logiciels peuvent également prendre des décisions fondées sur des règles et contrôler les résultats du travail.

Les avantages de l’utilisation de robots logiciels

Dans ce qui suit, les avantages potentiels de l’utilisation de robots logiciels sont illustrés à l’aide de deux cas d’utilisation. En premier, quels sont les avantages pour la banque d’entreprise ? Le principal objectif d’investissement des PME allemandes dans les technologies numériques est d’accroître la flexibilité. La banque d’entreprise, en tant que financier des PME, devrait donc apporter sa contribution à la flexibilité et augmenter la vitesse d’interaction dans les flux de processus. En effet, les étapes de l’ouverture de nouvelles lignes de crédit d’un employé du back-office devraient être effectuées rapidement. Le temps de traitement par demande de crédit est d’environ 45 minutes, la majorité de ce temps étant consacré aux corrections et à la validation manuelle. Le potentiel créatif et conceptuel de l’employé est donc limité. L’APR peut aider à automatiser les étapes de travail manuel en dehors de la fonctionnalité du système bancaire principal sur la base de règles définies.

Grâce à la mise en place d’un robot logiciel, le flux de travail du travailleur du back-office a été réduit de six étapes manuelles à une seule, le démarrage du robot logiciel se faisant après réception des documents de crédit. Au lieu de 45 minutes, le travailleur n’a besoin que d’une fraction du temps par demande de crédit avec des données complètes. Cela permet non seulement d’améliorer l’efficacité opérationnelle, car le processus n’immobilise pas les ressources humaines, mais aussi de permettre à l’employé de se concentrer sur des tâches essentielles et plus complexes. Quels sont les avantages pour une banque privée ? Les exigences en matière de processus de gestion des nouveaux clients et des clients clés sont élevées dans une banque privée. Ce domaine d’activité se caractérise notamment par un pourcentage élevé de la clientèle de structures complexes. En effet, les membres tels que les fondations et les sociétés d’investissement privées ou même les personnes politiquement exposées font l’objet d’une diligence accrue. C’est pourquoi l’utilisation d’outils intelligents d’ARP et d’intelligence artificielle est particulièrement intéressante dans ce domaine. En effet, ces outils soutiennent la main-d’œuvre humaine, par exemple en remplaçant les processus manuels et en traitant de grandes quantités de données.

De cette façon, elles accélèrent le processus global et peuvent en même temps protéger la banque, car les taux d’erreur sont réduits. Par conséquent, ces technologies peuvent soutenir le nouveau processus client, par exemple grâce à l’apprentissage automatique, la “compréhension du langage naturel, etc. Ils seront alors aptes à analyser, évaluer les documents clients, en effectuant des recherches dans les outils requis ou sur le web. Par ailleurs, des technologies telles que la reconnaissance optique de caractères en temps réel permettent de lire les passeports ou les cartes d’identité. La reconnaissance intelligente des visages ne se contente pas de comparer les images, mais effectue également un test de vivacité.  Ces technologies non seulement soutiennent la banque sur la voie d’un avenir sans papier, mais sont disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Ils   permettent aussi une évaluation immédiate et un traitement ultérieur des données saisies. Outre les possibilités offertes par les progrès technologiques sans précédent dans le domaine des nouveaux processus numériques pour les clients, il ne faut pas oublier qu’un grand nombre de réglementations s’appliquent à ces processus en particulier.

Les nouvelles possibilités offertes par les robots logiciels intelligents

L’utilisation de robots logiciels intelligents ouvre aux banques de différents secteurs des possibilités d’automatiser des processus simples, manuels et répétitifs. Cette automatisation engage des ressources élevées sans pour autant entamer une transformation informatique coûteuse et longue. En combinaison avec la nouvelle génération de technologies adaptatives avec des capacités humaines, l’automatisation des processus robotisés est une option qui va au-delà des adaptations complexes. L’automatisation intelligente est donc également utilisée pour les activités qui ne suivent pas un simple ensemble de règles avec un degré élevé de normalisation. Comme décrit dans le deuxième cas d’utilisation, les banques utilisent déjà l’automatisation intelligente pour améliorer les processus réglementaires dans la fonction de conformité. Des robots logiciels intelligents en tant que travailleurs virtuels vont changer la structure organisationnelle et opérationnelle de nombreuses entreprises à long terme.