Vous avez des difficultés financières ? La vente à réméré peut être la solution à vos problèmes. Cette option est cependant réservée aux propriétaires d’un bien immobilier ou d’une voiture. Mais comment fonctionne-t-elle ? Et quels sont les avantages et les inconvénients ?

La vente à réméré : c’est quoi au juste ?

Le réméré est une technique de vente de plus en plus courante ces 10 dernières années. Il permet aux particuliers qui ne peuvent pas avoir accès à un crédit classique de se sortir d’une impasse financière : situation d’endettement, fichage bancaire, difficulté de trésorerie… C’est une solution très intéressante qui permet d’échapper à une saisie judiciaire et à une vente aux enchères.

La vente à réméré s’adresse particulièrement aux personnes qui possèdent des biens immobiliers. Cependant, le réméré pour voitures a aussi le vent en poupe dernièrement. C’est une belle alternative par rapport au micro crédit et au prêt sur gage pour voiture. L’avantage ? Elles peuvent obtenir une liquidité dans les plus brefs délais. La vente offre au vendeur la possibilité de racheter son bien avant l’arrivée du terme. Pour plus d’infos sur le sujet, faites un tour sur www.fineocar.com.

Dans le cadre d’une vente de maison, le vendeur a le droit d’occuper le logement en contrepartie d’une indemnité d’occupation dont le montant est librement fixé par les deux parties.

Comment fonctionne la vente à réméré ?

À priori, il faudrait faire appel à un professionnel pour faire une expertise du bien. Le prix de vente est fixé en moyenne à 60% de la valeur réelle du bien. Ce qui n’est pas du tout avantageux pour le vendeur. S’il ne parvient pas à réunir l’argent nécessaire pour racheter son bien, il perdra beaucoup d’argent.

Ensuite, on procède à la recherche d’un investisseur. Le contrat d’une vente à réméré devra être réalisé devant le notaire, en présence de l’acheteur et les frais de notaires sont à la charge de ce dernier. En tout cas, les conditions de vente et d’achat seront fixées à l’avance. La somme obtenue sera versée au notaire qui payera par la suite les créanciers et conservera le reliquat comme dépôt de garantie.

L’ancien propriétaire peut par la suite racheter son bien sans attendre le terme prévu par le contrat lorsque sa situation financière se stabilise. En revanche, si le délai est écoulé (dans la limite de 5 ans), l’investisseur deviendra définitivement le propriétaire de votre bien.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Le réméré est une sorte de pret sans enquete de credit. Facile à obtenir, il peut rapidement pallier à un besoin d’argent urgent. Néanmoins, si vous souhaitez continuer à occuper un logement vendu à réméré, vérifiez le montant de l’indemnité d’occupation. En effet, l’investisseur est libre de fixer son prix. Donc, ne vous faites pas avoir. Négociez !

La durée du réméré doit être clairement indiquée dans l’acte de vente, allant de 6 mois à 5 ans. Si vous avez omis ce détail, l’acquéreur peut prendre possession du bien et le vendre après 6 mois s’il n’a pas été remboursé.

Pour clore, si vous exercez votre droit de rachat avant le terme, vous devez verser à l’investisseur une indemnité. En revanche, assurez-vous que le montant exigé ne soit pas trop élevé.