Selon des études menées, en une année, les frais bancaires peuvent dépasser les 300 euros après plusieurs incidents de paiement. Ainsi, le gouvernement a lancé un projet prédestiné aux familles modestes : les frais bancaires plafonnés. Mais quels sont les avantages ? Et qui peut en bénéficier ?

À combien sont évalués les frais bancaires ?

En cas d’incident de paiement répétitif, un individu peut débourser au minimum 296€ de frais bancaires par année. La raison ? Les frais des cumuls des incidents de paiement, les frais de rejet de prélèvement, les rejets de chèque, les agios et encore plus. Mais comment un ménage à revenu modéré peut-il payer une telle somme ? C’est énorme ! Ainsi, la Banque de France a décidé d’y mettre son grain de sel. Effectivement, certains frais sont déjà plafonnés comme les commissions à 80€ par mois ou le rejet de prélèvement à 20€. Mais la totalité peut vous faire sursauter !!!

Un plafonnement des frais bancaires pour les pauvres ?

Dans le plan de pauvreté, le ministre Bruno Le Maire envisage d’imposer des plafonnements des frais bancaires pour les familles modestes. À l’évidence, pour la plupart des ménages, les frais bancaires liés à des incidents de paiement sont trop monstrueux. Cela concerne les frais de découverts, de rejet de chèque ou de prélèvement. Comment les personnes en situation de fragilité financière pourraient-elles trouver le moyen nécessaire pour s’acquitter de ces frais ? Ce plan peut donc soulager le portefeuille de ces personnes. Cependant, jusqu’à présent, on n’a pas encore eu des nouvelles sur la date fatidique. Quoi qu’il en soit, on attend tous avec patience la proclamation officielle… Espérons tout simplement que la mise en place du projet ne va pas s’étendre jusqu’en 2019.

L’offre destinée aux personnes en situation de fragilité financière, encore à promouvoir ?

La loi du 26 juillet 2013 et le décret d’application du 1er octobre 2014 ont permis de prévoir une offre spécifique aux personnes physiques en situation de délicate, cela dans le but de réduire le surendettement. Ainsi, les banques doivent être en mesure de leur proposer des frais bancaires plafonnés. L’appréciation est réalisée par la banque elle-même après analyse de plusieurs facteurs : personnes fichées plusieurs fois dans les incidents de paiement de la Banque de France, surendettement…

Remarque : La plupart des Français ne connaissent pas encore cette offre. Une promotion peut donc permettre à ceux qui font partie de cette catégorie de souscrire un compte adapté à leur capacité.